Discuz! Board's Archiver

el7dicuj77 發表於 2013-5-30 19:18

lacostepascher en anglais pour être bien compris des marchés financiers

a même chose», explique Philippe Mills, le directeur de l’Agence France Trésor (AFT, qui gère la dette française). C’est au lendemain de la faillite de la banque d’affaires américaine Lehman Brothers,[url=http://www.lacostepaschertteeshirt.com]lacostepascher[/url], le 15 septembre 2008, que la situation sur le marché de la dette souveraine s’aggrave. Car, pour sauver leur système bancaire et faire face à la crise économique, les Etats mobilisent des centaines de milliards d’euros. Les déficits publics explosent. Résultat : les marchés exigent des primes de risque aux Etats les plus fragiles.Les autorités européennes s’inquiètent très vite de cette fébrilité, même si «on n’a pas vraiment pris conscience de toute l’ampleur du problème qui était en train de naître», reconnaît Juncker. A l’occasion d’une réunion secrète, il est convenu que le ministre allemand des Finances,[url=http://www.lacostepaschertteeshirt.com]pololacostepascher[/url], Peer Steinbrück, fera une déclaration publique de solidarité, l’Allemagne étant le pays le plus crédible sur les marchés de la planète : «On était d’accord qu’on ne laisserait pas tomber la Grèce», explique Lagarde. Lors d’une conférence de presse, le 18 février 2009, le très orthodoxe Peer Steinbrück (social-démocrate), martèle, en anglais pour être bien compris des marchés financiers, que si «certains pays rencontraient progressivement des difficultés […], nous nous montrerions en capacité d’agir pour stabiliser ces pays». Une déclaration qui calme immédiatement les marchés : les écarts de taux d’intérêt se resserrent. Le pire a été évité.Lundi 19 octobre 2009: le jour où la Grèce a vacilléLes socialistes du Pasok gagnent les élections du 4 octobre et renvoient dans l’opposition les conservateurs. Georges Papaconstantinou, un brillant économiste qui a fait une partie de sa carrière à Paris, à l’OCDE, devient ministre des Finances. Il commence à faire les comptes et tombe de haut : «Chaque jour, on découvrait qu’on avait utilisé des méthodes non correctes, pour ne pas dire un autre mot, pour cacher quelques dépenses.» Le déficit n’est pas de 6%, comme annoncé par les conservateurs, mais de 13% du PIB (il faudra un an pour que le vrai chiffre soit connu : 15,7%). «On a découvert tout un système qui était pourri», poursuit-il. La mort dans l’âme, il se rend à Bruxelles pour sa première réunion des ministres des Finances de la zone euro : «Mes collègues ont été très sévères parce qu’ils se doutaient très bien qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas depuis assez longtemps.»Juncker, lors de la conférence de presse, ne cache pas son agacement : «La partie est terminée.»Un mois avant les élections grecques, Christine Lagarde se souvient d’un dîner à Athènes, avec le ministre des Finances conservateur : «Sur un coin de table, il m’a donné la liste de toutes les mesures qu’ils allaient prendre» si la Nouvelle Démocratie gagnait les élections : «Augmentation du prix du tabac, de la TVA, gel de ceci, réduction des salaires dans tel secteur, etc. Et il écrivait ça à la main sur une espèce de feuille de papier et je me suis dit : c’est pas sérieux. C’est vraiment pas sérieux.» Au lendemain de l’Eurogroupe, les marchés paniquent : les investisseurs se débarrassent à tour de bras de leurs obligations grecques et exigent des taux d’intérêt de plus en plus élevés. La descente aux enfers de la Grèce a commencé.Vendredi 23 avril 2010: la Grèce appelle au secoursAu 501, Pennsylvania avenue, à Washington, à quelques encablures du Capitole, les ministres des Finances et les banquiers centraux du G7 se retrouvent pour un dîner, jeudi 22 avril, dans les locaux de l’ambassade du Canada. Au menu : la tempête qui ravage la zone euro. «Timothy Geithner, le secrétaire américain au Trésor,[url=http://www.burberrypascherffemme.com]t-shirts Burberry pas cher[/url], était particulièrement préoccupé par l’incapacité des Européens à stopper une crise qui menaçait la zone euro», raconte Ollie Rehn, le commissaire aux affaires économiques et monétaires. Or, si la zone euro sombre, c’est l’ensemble de l’�
Related articles:

  
   [url=http://www.hstxlj.com/bbs/forum.php?mod=viewthread&tid=3443106]http://www.hstxlj.com/bbs/forum.php?mod=viewthread&tid=3443106[/url]
  
   [url=http://www.ac1wiki.com/index.php?title=User:Tx32zdza78k#chemise_Burberry_illustr.C3.A9_par_le_crayon_de_G.C3.A9ga]http://www.ac1wiki.com/index.php?title=User:Tx32zdza78k#chemise_Burberry_illustr.C3.A9_par_le_crayon_de_G.C3.A9ga[/url]
  
   [url=http://www.91imm.com/plus/view.php?aid=95668]http://www.91imm.com/plus/view.php?aid=95668[/url]

頁: [1]

Powered by Discuz! Archiver 7.0.0  © 2001-2009 Comsenz Inc.